Mais comment réussir une série ?

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?”

Voilà une question qui nous est souvent posée. Quand la très grande majorité des concours photo s’appuient sur l’envoi d’une seule image, nous vous en demandons 3, 6 ou 9…

Et surtout nous avons voulu créer un événement photographique inédit qui représente une nouvelle opportunité pour vous de sortir faire des photos, et de confronter votre créativité dans un exercice inédit, au sein d’une communauté chaleureuse et dynamique.

Mais bon, qu’est-ce qu’une bonne série aux yeux du Jury ?

Tout d’abord vous devez savoir que les photographes du jury font des séries et se confrontent eux aussi à l’exercice. Ils jugent donc en connaissance de cause.

Et si vous ne l’avez encore fait, pensez à consulter la grille d’évaluation qui vous permet de connaître la manière dont les séries sont sélectionnées puis évaluées sur chaque axe : Impact, Technique et Cohérence.

NOTE IMPORTANTE : si vous publiez plusieurs séries identiques ou proches dans la forme ou le sujet, vous serez très rapidement fortement sous-noté.

Faites-donc un tri et une sélection étroite pour proposer des séries originales le moins redondantes possible.

L’IMPACT

Il faut qu’il soit clair à votre esprit que l’impact de la série quand les jurés la découvre est essentiel. Ils regardent d’abord la série dans sa globalité ; et la manière dont les images se parlent, jouent entre elles est très important.
L’impact peut venir d’une construction graphique particulière de l’ensemble de la série, mais aussi d’une volonté de choisir des images lisibles et contrastées.
Les meilleures séries sont souvent construites par leurs auteurs avec un outil comme la grille de composition que nous vous proposons, ou que vous pouvez décliner dans votre outil de traitement d’images préféré.
Penser la série comme un ensemble va dans le sens d’un meilleur impact, et d’une plus grande cohérence, deux axes de notation importants pour les jurés.
Mais dans le cadre d’un Portfolio ou d’une série de type reportage, il est plus difficile de trouver une logique graphique qui unit l’ensemble des 9 images. Ce n’est pas grave : un choix judicieux, un placement réfléchi, une véritable réflexion sur les cadrages proposés créeront une dynamique que nous aimons ressentir.
Pensez à la notion de lisibilité, déjà de chaque image, puis de l’ensemble. Il y a des images fouillis, avec des premiers plans qui se dégagent mal d’un fond chargé. La lisibilité passe aussi par des contrastes bien gérés. Méfiez-vous des noir et blancs trop uniformément gris ou noirs et gras. il faut que “ça claque”.

LA TECHNIQUE

La plus belle technique est sûrement celle qui ne se voit pas mais sublime la forme et le fond. Ce qui nous intéresse, c’est la maîtrise des fondamentaux :
• L’exposition – attention aux images sous-exposées
• La netteté et le flou – attention aux images floues de mise au point, ou de bougé mal contrôlé
• Le contraste – attention aux images grises, ou éclairées par une lumière plate ou fade
• La composition – attention à dégager les fonds pour que les sujets et les premiers plans soient bien placés
• Le souci du détail – attention à ces petites choses qui peuvent être retouchées ou enlevées au moment de la prise de vue

LA COHERENCE

Auparavant, nous avions appelé cet axe “composition”, mais pour tenir compte du fait que nous avons multiplié les formes de publication : missions, portfolio, par 3, par 6, par 9… , nous avons introduit cette notion de cohérence pour inclure deux axes d’analyse. Nous vous encourageons à travailler la forme graphique, dans la manière dont les images vivent entre elles, et construire le fond, notamment en renforçant ce que votre série raconte et comment elle sert le thème que vous illustrez.
Le mot “Storytelling” est à la mode, on pourrait le traduire par narration. C’est un angle intéressant qui justifie la série plutôt que l’image seule. Alors essayez de nous raconter une histoire.
Enfin, attention aux images seules découpées en 9, ainsi qu’aux constructions dans lesquelles 2 ou 3 images qui occuperaient plusieurs cases. De telles séries ne serons pas retenues ou seront sous-notées car nous privilégions une création originale, complète et travaillée.