19/02 – Edito de la semaine

JP_DSC_0656

Chers ménestrels qui riment avec pixels,

Il était une fois ChronoShooting, une planète d’ombres et de lumières sur laquelle le temps s’écoulait en poses longues et en poses courtes, et où une horde de passionnés d’images se disputaient le titre de meilleur chasseur d’images. A travers des missions, tous devaient chaque semaine montrer leurs aptitudes à saisir neuf moments décisifs, des défis que tous relevaient pour la victoire finale mais aussi pour la beauté du geste.

Cette histoire commence aux douze coups de minuit, quand le prince annonce à son royaume la nouvelle mission.

Histoire

Alors résonnez trompettes, tatatatata…voici votre nouvelle mission : « Racontez une histoire ».

Comment ? 9 photos, un titre… Une mini BD de 9 cases, une micro nouvelle en images, un haïku graphique… Libre à vous mais il faut un début, une fin et une intrigue. Le royaume compte sur vous et le vainqueur épousera le Prince ou la Princesse.

Ceci étant dit, j’en ai une bonne à vous raconter et c’est pas une histoire inventée : une photographe active et passionnée de la communauté m’écrit dans un message privé : « Oui, alors bon vos commentaires c’est bien, mais les numéros de photos que vous citez ça fait ticket de tiercé.»

Permettez-moi de lui répondre officiellement : je suis prêt à mettre des lettres à la place des chiffres mais c’est quand même moins clair.

Cette photographe est pourtant monteuse de profession et sûrement par déformation professionnelle, elle construit ses séries comme de vraies histoires. Elle s’appelle Ceekyl, elle n’a pas sa langue dans sa poche, et elle réagit souvent vigoureusement à mes commentaires qui, comme vous le savez sont anonymes car nous ne savons à qui appartient une série quand nous la regardons.

Série "Infériorité" réalisée par Ceekyl dans le cadre de la mission "Autoportraits créatifs"

Série « Infériorité » réalisée par Ceekyl dans le cadre de la mission « Autoportraits créatifs »

Merci à Ceekyl pour son énergie et son engagement.

Enfin, vous trouverez cette semaine deux nouveaux classements : autoportraits créatifs, avec un faux premier, et Saint Valentin car c’est bien un peu de romantisme dans ce monde de brutes.

Et puis à la fin, comme dans toutes ces belles histoires, ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants.

A la semaine prochaine.

 

Jean-Philippe Riant

Seigneur du déclencheur

Il était une fois… un seigneur qui avait perdu son épouse chérie. Il étai inconsolable.

Il était une fois… un seigneur qui avait perdu son épouse chérie. Il étai inconsolable.


 
Il vivait seul dans un château au bord du Loch Lomond.

Il vivait seul dans un château au bord du Loch Lomond.


 
Dans son malheur, il avait fait construire un mur infranchissable pour garder son chagrin rien que pour lui.

Dans son malheur, il avait fait construire un mur infranchissable pour garder son chagrin rien que pour lui.


 

Allez, à vous pour la suite dans les commentaires de cette page.

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

A propos de l'auteur