15-09 – Edito de la semaine

JP_DSC_0656

Chers amis déclencheurs,

Oui, je suis bavard, et j’aime vous raconter des histoires pour vous parler de photo (plus ou moins).

Je sais, c’est mal.

Le saviez-vous ? Léo Ferré aurait eu cent ans cette année. J’ai une certaine tendresse pour Ferré, parce que c’était la musique de fond chez mon père, anarchiste convaincu… et que je l’ai photographié en 1991 à Tourcoing avec pour les puristes une pellicule 3M 640T poussée d’un diaph (pellicule balance tungstène peu utilisée à l’époque). Bref Léo ce n’est pas ordinaire.

Léo, Tourcoing, 1991

Léo, Tourcoing, 1991

Bref (oui je suis bavard), j’étais accrédité pour le concert hommage à Léo Ferré vendredi dernier au studio 104 de Radio France. Cali, Ringer, Lavilliers, Arno… un concert sympa. J’étais assis par terre dans l’allée entre deux rangées de sièges quand ma voisine me dit de me décaler pour laisser passer quelqu’un. Comme j’ai un caractère de cochon, je me dis en mon moi-même et for intérieur « mais qui est donc suffisamment important pour que j’ai à bouger mes fesses de là où elles sont posées ? » Je bouge et reprends mes photos, et quelques minutes plus tard, je tourne la tête pour voir si le fameux visiteur me disait quelque chose. Et oui, c’était lui. Nous étions seulement deux photographes dans la salle, je voyais se profiler une double page dans Paris Match, mon instinct peu avouable de paparazzi me faisant diriger mon téléobjectif vers le premier élu d’entre nous tous.

Oui, IL était assis à trois sièges de moi. Oui il aime Léo. Oui il aime les bains de foule et les sourires un peu béat. Oui, 100 000 iso sur un boîtier photo c’est pratique, car on peut shooter presque dans le noir… Non, je n’ai pas fait de double page dans la presse people.

François, Paris, 2016

François, Paris, 2016

Fin de cet intermède d’actualité qui en est sans en être.

Je vous annonce officiellement un léger changement de programme avec le retour prochain d’une mission retouche pas touche pour nous faire excuser de nous être trompés dans la durée de celle de cet été (et pour faire plaisir à Ozlight qui l’attend avec impatience).

Félicitations aux primés du classement "fin d'été" et "design et modernité". Cette semaine nous vous proposons la mission "Journées du patrimoine", thème qui avait très bien marché l’année dernière.

Vous avez 2 semaines pour nous surprendre avec les vieilles pierres, les monuments, les lieux communs extraordinaires, les musées et autres endroits de culture et d’histoire. « La culture est l’ensemble des pratiques sociales qui cimentent et distinguent un groupe social déterminé. » Alors distinguez-nous et distinguez-vous.

A la semaine prochaine, c’est-à- dire une semaine de moins pour la fin du Championnat. La tension monte.

Jean-Philippe Riant
Créateur de patrimoine visuel

PS : « Tu brilles comme un miroir de Bordel », devinette de la semaine dernière. Je suis très triste. Personne ne m’a écrit pour me parler du film « Mon nom est personne », culte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

A propos de l'auteur